PSvoyages - chroniques de voyages
Accueil
Gardons le contact :
Pas encore inscrit ??
Infos pratiques
2014 Montréal-Ushuaia
2010 Inde-Nepal
2008 Amerique du sud
08 sept - bye bye Amerique du Sud.
24 aout - Arequipa => Cusco
09 aout - Bolivie suite et fin
19 juillet - Nord Chili
03 juillet - sud Bolivie
21 juin - Bye bye Argentine.
12 juin - Cordoba -> Salta
24 mai - Mendoza.
1 mai - patagonie, nous voila !
09 avril - Bariloche et ballade chilienne
30 mars - Uruguay.
21 mars - Buenos dias Argentina!
2007/2008 Québec
2006 Australie et Asie
endmenu
Administration: (accès réservé)
Chroniques
News Letter
07 mai - Ushuaia -> Bariloche
Ushuaia, le bout du monde : fin de notre periple patagon en voiture. Et quelle fin! Nous tombons en amour avec Ushuaia (bah oui c'est comme ca qu'on dit en venant de Montreal), cette ville ou la fin de la cordillere des andes tombe dans la mer. superbe!

Voila maintenant 5 semaines que nous avons quitte Bariloche au volant de notre titine. 5 semaines et 5 000 kms, on aura vu du pays !
Avoir notre propre moyen de transport nous emmene un peu plus loin sur les routes argentines et nous permet d'etre confronte aux petites problematiques quotidiennes du pays auxquelles nous avions echappe jusque la.

Les controles de police en sont un bon exemple. Lors de nos voyages en bus, nous n'avions pas vu un seul flic et c'est en voiture que nous realisons l'importante presence policiere en Argentine comme au Chili.
En tant que vehicule particulier, vous passez un controle de police a chaque changement de province et a l'entree de chaque ville. Parfois, la chance vous sourit et on vous fait signe de passer d'un geste negligent mais la plupart du temps, vous avez droit au sempiternel "Ou allez vous ? D'ou venez vous ? D'ou etes vous ? Passeport ?"...
Au pire, vous avez carrement le droit a la fouille complete, du coffre jusqu'au sac a main. La situation est alors franchement deplaisante etant donner l'air de "j'ai tout pouvoir sur vous" qu'arborrent les policiers. On sent qu'ils ne sont pas loin de nous demander une "contribution", mais heureusement le sac a main ne contient pas de gros billet aujourd'hui!
C'est au Chili que nous avons droit a notre abus de pouvoir prefere : un flic nous arrete en pleine nuit sur la route pour finalement monter a l'arriere et nous dire de l'emmener 25 kms plus loin. Ah, bon... Bah, d'accord alors... Je crois pas qu'on ait trop le choix. Une technique de stop plutot efficace, non!?

Maintenant a Ushuaia, il nous reste a ramener la voiture a Bariloche : 3 000 kms en 4 jours, c'est la remontee fantastique!
Vous imaginez notre desapointement lorsqu'au matin du grand depart, nous passons a la station service et y trouvons les pompistes bras ballants qui nous sortent d'un ton las "Nafta, Nada!". Soit, "l'essence, y'en a pas..." Arghh... ¿Que pasa?
Nous faisons plusieurs pompes et partout c'est pareil : Nafta nada. Il doit y avoir une crise economique internationale! Plus de petrole ??? Faut vraiment qu'on regarde les infos !
Chaque fois que nous essayons d'obtenir une explication, on nous repond qu'il n'y a pas de probleme. Bah... Euh... Quand meme, vous vendez de l'essence mais vous n'avez pas d'essence et vous ne voyez pas le probleme?
Toujours sans explication, nous finissons par trouver une pompe qui nous vend la qualite superieure (donc plus chere, he, he...) et pouvons enfin decoller.

Tout au long de notre remontee vers le nord, a chaque etape, c'est le meme probleme, Nafta nada. Incroyable, la crise petroliere du siecle ??? Nous regardons la presse nationale et internationale sans trouver le moindre article sur le sujet... Et les pompistes sont toujours aussi stoiques devant leurs pompes vides !
Apres quelques jours, nous finissons par lire un petit encart dans la presse locale sur les difficultes du gouvernement a gerer les stocks de petrole. Il semblerait que les previsions de consommations soient incorrectes et la production insuffisante. Et le porte parole de conclure : "Cette annee, nous ferons mieux que l'annee derniere". Et ben, c'est mal barre!

Cet episode nous fait halluciner sur le flegme argentin face a ce genre de probleme. C'est impressionnant le calme avec lequel les gens font la queue devant les rares stations ravitaillees et le sujet ne fait meme pas la une des conversations de cafe !

Finalement, bon an, mal an, nous arrivons jusqu'a Bariloche en trouvant toujours un petit reste dans le fond des cuves... de qualite superieure. Comme quoi, ils ont raison ces argentins, la preuve qu'il n'y a pas de probleme, on a fini par arriver !
Les Photos:
cliquez sur l'image pour l'agrandir

00Carte.jpg01.JPG02.JPG03.JPG04.JPG
05.JPG06.JPG07.JPG08.JPG09.JPG
10.JPG11.JPG12.JPG
Faites nous part de vos réactions:
Vous pouvez ici nous faire part de vos réactions, vos commentaires. Il vous suffit de saisir votre nom et votre texte, il apparaitrat ensuite en bas de la page.

Votre nom:
Texte:
Commentaires:
Hélène
Que c'est beau! cela parait irréel et pourtant! merci pour ces moments partagés, mille bisous.
  
J.claude
Que c'est beau!L'air et l'eau pures,un petit volcan en éruption pour la couleur locale.Ce n'est pas le Puy de Dôme qui nous donnerait de tels paysages. Bon faites attention à vous, un volcan peut en cacher un autre.
Bises à vous.
  
Marc-André
Wow! C'est débile vos photos, vraiment je vous envie, vous me rendez la vie pénible ici à Montréal. C'est bien beau la vue du Stade Olympique et celle du Mont-Royal, mais ça fait pitié à coté des paysages que vous croiser à tous les jours.. À cause de vous j'ai du ajouter l'Argentine et le Chili aux destinations que je veux visiter dans ce monde... vous êtes vraiment pas correcte! Bonne chances à vous deux, amusez-vous bien!
  
Sonia et Vincent
C'est vraiment magnifique! Avez-vous encore cette belle lumière là où vous êtes? Grosses bises de Courson où notre jardin fait un tabac!
  
jean-jacques
Hola viajeros intrepidos, que tal ??
Bon alors là franchement vous m'impressionnez.
Le 2 mai dernier en prenant une bière en face de la gare de Nimes (j'attendais Rémi qui venait passer le week end à Euzet) je prenais connaissance de mes mails (merci la wi-fi !!) et je découvre votre chonique de Patagonie, et je me dis j'ai le temps de répondre !! Et en rentrant de Marrakech ce dimanche je découvre une nouvelle chronique, âlors la ........

Bon c'est vrai que les photos sont très belles et les couleurs superbes, mais vos rencontres avec les forces de polices locales !!!!

Le coup du stop, on ne l'avait pas encore fait, pourtant au Maroc, on nous en a fait de belles (comme me signaler un excès de vitesse sans aucun radar par exemple !!)

J'ai pris connaissance en lisant les messages de la précédente chronique, des exploits sanguinaires de Tigrou. Jean Claude tu as raison on ne peut pas laisser ce crime impuni, je signe ta pétition
En attendant une prochaine chronique, je vous embrasse
  
yan
C'est très bien, ce voyage ne se passe pas mal du tout.En revanche il vous faut vous mettre au parfum des dernières nouvelles, car il y a un problème international en ce qui concerne le pétrole. En France, nous devrions approcher ou dépasser les 2 euros le litre de super à la fin de l'année. Imaginé les conséquences que cela entrainent.
Assez de mauvaises nouvelles, à part cela tout le reste va pour le mieux.
Pour le stop tu m'as donné une pratique à essayer lors de mes prochaines vacances; pourquoi pas?
De gros bisou à vous deux et bonne route.

La famille SAMSON au complet
  
Béa
Vos photos sont plus que magnifiques! merci pour ce voyage.plein de bisous. bonne route.
  
Ajouter un commentaire