PSvoyages - chroniques de voyages
Accueil
Gardons le contact :
Pas encore inscrit ??
Infos pratiques
2014 Montréal-Ushuaia
2010 Inde-Nepal
fev - Retour en France
8 janv - Nord Laos
26 dec - Laos
10 dec - Cambodge
26 nov - Thailande
16 nov - Kathmandou
04 nov - trek des annapurnas
14 oct - Pokhara
08 oct - darjeeling et sikkim
26 sept - Varanasi => Calcutta
14 sept - Rishikesh => Kajuraho
04 sept : Manali - Amritsar
21 aout - Manali et le Spiti
03 aout - Delhi
2008 Amerique du sud
2007/2008 Québec
2006 Australie et Asie
endmenu
Administration: (accès réservé)
Chroniques
News Letter
26 janv - Vietnam
Aux dernieres nouvelles, on vous avait annonce qu'on s'etait mis au rythme laotien et que nous visiterions le Vietnam sans courir... Et bien, c'etait sans compter sur le climat vietnamien !

Nous arrivons a Sapa, notre premiere etape, sous la pluie et dans le froid. On passe notre premiere journee recroquevilles dans un coin de notre chambre d'hotel devant notre minuscule cheminee en buvant du the chaud. On nous avait beaucoup parle des magnifiques paysages du coin mais malheureusement on arrive a peine a distinguer l'autre cote de la rue a travers l'epais brouillard. Tout est froid, gris, humide, on grelotte sans cesse. Apres 24 heures, c'est sur, on s'en va en courant !

On se fait un long transfert pour rejoindre directement la baie d'Halong en esperant retrouver soleil et chaleur en bord de mer. Mais non, c'est rate, ici aussi on grelotte sous la pluie dans le froid et le brouillard. Impossible de trouver un hotel ou un restaurant avec chauffage. Severine a meme ressorti la doudoune du Nepal special Haute montagne !

On craignait un peu l'aspect hyper touristique de la baie d'Halong et pour l'eviter au maximum nous choisissons de ne pas rejoindre un groupe organise mais d'acheter notre billet de bateau par nous meme pour aller sur une ile.

La traversee en bateau s'avere un peu decevante. Sous ce climat vietnamien pourri, la mer emeraude est plutot toute grise et le vent froid nous empeche de rester sur le pont.

Mais le pire est encore a venir...
Le bateau nous debarque sur l'ile et l'ensemble des passagers continue leur tour organise avec leur minibus. Nous nous retrouvons tous seuls sur un port sans aucune activite a 30 kilometres du village et surtout, surtout, sans le bus public qu'on nous avait promis ! Et c'est ici que le piege se referme. Deux chauffeurs d'une petite mafia locale nous demandent 10 fois le prix pour nous emmener au village. Pendant plus de trois heures, nous cherchons une autre solution de transport mais les deux chauffeurs nous suivent partout et tous les gens a qui on essaie de parler refusent de nous aider. Tous sont de meche pour le racket...
Degoutes, et craignant presque pour notre securite, nous sommes obliges de ceder au chantage.

On est afflige de n'avoir recu aucune aide de personne, et on a vraiment les nerfs contre les habitants. Une putain de mauvaise introduction au Vietnam !

Autant vous dire que des le lendemain, nous quittons la baie d'Halong (en courant !) et cette fois ci en se joignant a un groupe organise.

Nous descendons rapidement vers le Sud en passant par les villes de Hue, Hoi An et Na Trang. A peine 10 jours apres notre entree au Vietnam, on est deja quasiment tout au Sud du pays... Ah, il est loin le rythme laotien ! On a toujours trace en esperant trouve un peu de soleil a la destination suivante. Mais a chaque fois, c'est la deception. Decidement ici il fait humide et gris !

En plus, les rapports avec les gens ne s'arrangent pas. Comme dans beaucoup de pays, le but du jeu est de faire payer le double du prix aux touristes mais ici ce n'est pas un jeu, c'est une guerre. On se sent sans cesse insultes, agresses par ces gens qui tantot nous engueullent et tantot nous envoie chier d'un geste meprisant. GGRRR... Il y a de quoi rendre violents les plus pacifistes !

Seul rayon de soleil dans le tableau, la ville de Ho Chi Minh. Une ville qui vit a cent a l'heure avec des motos et du monde partout. Pour une fois on arrive a se fondre dans cette foule. On deambule des heures et on se pose dans tous les cafes et les petits restos de bord de trottoir. Incroyable, les gens sont meme gentils avec nous... Et comble du bonheur, il fait enfin beau !

Allez, on va essayer de retrouver le sourire pour notre derniere semaine dans le pays. Peut etre que si on evite de parler aux vietnamiens, ca se passera bien !
Les Photos:
cliquez sur l'image pour l'agrandir

00carte.JPG01.JPG02.JPG03.JPG04.JPG
05.JPG06.JPG07.JPG08.JPG09.JPG
10.JPG11.JPG12.JPG13.JPG14.JPG
15.JPG
Faites nous part de vos réactions:
Vous pouvez ici nous faire part de vos réactions, vos commentaires. Il vous suffit de saisir votre nom et votre texte, il apparaitrat ensuite en bas de la page.

Votre nom:
Texte:
Commentaires:
jörg et sophie
28/01/2011 00:00
Aïe!! Ce n'est pas la première fois qu'on entend ça...bon ben, bon courage alors! Et puis, avec un peu de recul, l'épisode "mafia vietnamienne" fera un bon sujet de discussion autour d'une raclette fumante!
  
J.Claude
28/01/2011 00:00
Hé ben voilà t-il pas que nous ne sommes pas les seuls français à grelotter, même en des contrées lointaines et pleines d'exotisme, avec des palmiers pour horizon il fait froid.
Il semble qu'un certain désenchantement soit créer par une hospitalité un peu brutale. sont-ce des réminiscences d'un ère coloniale révolue ou la soif de dépouiller nos braves découvreurs de friches inconnues d'eux.
Une innovations: Beaucoup d'images de personnes dans les rues des villes, vous ne nous avez pas habitué à tant de population indigènes.
Dans quelques jours vous serez parmi nous,le confort à l'occidentale vous attend, les petits plats gourmands sont prêt.
A tout de suite.
  
Gaëtan
28/01/2011 00:00
Mon atlas provenant de la fnac ne mentionne pas votre bled: Ho Chi Minh. Je cherche, cherche avec la reine du 11ème étage sans trouver un nom pareil. Peut-être nous trompons nous de pays mais malgré notre petit déj' à base de bières 8/8 nous lisons Vietnam sur la carte. Il y a bien une ville nommée Saïgon dans le sud du pays mais c'est tout. Peut-être qu'un nouvel atlas plus récent pourra nous aider, le problême c'est que je suis connu à la fnac. La culture est une aventure risquée.
C'est fatiguant de vous suivre partout, jamais au même endroit, toujours en vadrouille dans des lieux inconnus. Moi qui habite entre le périph' et l'autoroute ça me déconcerte et puis des restau'vietnamiens par ici ne manquent pas, pour six euros tu manges super, j'ai les adresses.
Bonne route
  
The Pallotovitch family
28/01/2011 00:00
Bon, ben, on n'ira pas au Vietnam !! ;-) Allez c'est pas mal de vous réhabituez au froid et à la grisaille... L'arrivée se fera plus en douceur ... Sachez que Fred et Nath sont au Guatémala pour 3 sem de roots !!
Allez pleins de bisous :)
  
Hélène
28/01/2011 00:00
Encore et toujours du rêve à vous lire et à visionner vos magnifiques photos.

un grand bonheur de vous revoir bientôt

mille bisous
  
Yann 95
30/01/2011 00:00
Ben voila, c'est bien d'avoir un temps pourri avant de quitter l'Asie. Nous ici ça fait très longtemps que nous sommes dans le gris, l'humidité, le froid, la neige, la pluie et le gel. Ca va vous faire une entrée en matière moins rude en retrouvant la France. Nous sommes près à prendre nos prochaines vacances à Lille.
Je vais chercher Stéphane à Roissy lundi à 12h25 de retour de Taillande; Ils ont l'air enchanté tous les deux, après leur séjour de deux semaines.
Profitez de vos derniers instants......
A bientôt, bisou!!!
  
lara et yo!
13/02/2011 00:00
hello!
Je n'etais pas vraiment dans le faux quand je vous disais qu'il etait preferable de remonter vers la Chine plutot que de virer vers l'est... on est beaucoup a avoir eu les meme sensations avec les vietnamiens... mais au moins vous avez vu par vous meme!!! Bon en tout cas j'espere que la fin du voyage s'est bien passe et que votre retour dans au pays se fera en douceur.
Enjoy the life,
biz des crevards!!!
  
Ajouter un commentaire